Ugo Foscolo

Découvrez Ugo Foscolo en même temps que Maria, ma lectrice du jour. Tout comme le poète dans ce portrait, vous en serez tout ébouriffé ! Maria est née de parents italiens arrivés en Lorraine au début des années soixante. Ils ont été surpris par la rareté du tout-à-l’égout, qui était déjà répandu en Italie, même dans la campagne. Non sans ironie, ils ont dû s’habituer … Continuer de lire Ugo Foscolo

Non, le romantisme, c’est pas ‘cute’: Karoline von Günderode

Hölderlin, Attila Joszef et maintenant Günderode. Leur point commun, outre d’êtres poètes, est d’avoir mis fin à leur vie. Mais pour Günderode comme pour Hölderlin, le suicide était presque de rigueur à leur époque. Siècle de la mélancolie, Sturm and Drang, effet Werther…. C’est à se demander par quel sortilège le romantisme en est venu à signifier un dîner aux chandelles. En tout cas, Karoline … Continuer de lire Non, le romantisme, c’est pas ‘cute’: Karoline von Günderode

Douze poèmes/ Friedrich Holderlin

« Dans la vie, tout se mêle. On pense à Hölderlin en faisant les courses. » Karl Ove Knausgaard

Mon grand-père René est le lecteur du poème « Moitié de la vie » (Hälfte des Lebens). Pour être tout a fait honnête, j’ai d’abord pensé à Goethe Continuer de lire « Douze poèmes/ Friedrich Holderlin »