Reportage web : La littérature autochtone plébiscitée par les lecteurs québécois

Quand l’écrivain innu Michel Jean a gagné le prix littéraire France-Québec pour son roman Kukum, les ventes du livre ont décollé. Mais ce n’est pas la seule explication à l’engouement des lecteurs québécois. Reportage de 1’39 réalisé en juin 2021. Continuer de lire Reportage web : La littérature autochtone plébiscitée par les lecteurs québécois

Le cabaret de Lénine

Ces valeurs de vivre-ensemble lui viennent de plus loin que son expérience d’immigration. Lénine Nankassa Boucal a beaucoup déménagé dans sa vie ; d’abord au Sénégal d’où il est originaire, au gré des mutations de son père militaire, puis au Québec où il est arrivé en 2007. C’est finalement en 2014 qu’il s’installe à Rimouski.

On pourrait penser que la création du Cabaret de la Diversité est l’aboutissement de ses valeurs. Pourtant, c’est un incident qui en a été l’élément déclencheur. Continuer de lire Le cabaret de Lénine

À la recherche de la langue perdue

« Pour transmettre sa culture, il faut un territoire et une langue », disent Édith Bélanger et Dave Jenniss, respectivement panéliste et animateur-modérateur de la table ronde qui se tiendra après la diffusion de Je m’appelle humain, le documentaire de Kim O’Bomsawin.

Mais la communauté Wolastoqiyik Wahsipekuk du Québec, dont Édith et Dave font partie, n’a plus ni l’un ni l’autre. Alors, comment fait-elle ? Continuer de lire À la recherche de la langue perdue

Edith Södergran : « Il ne me sied pas de me faire plus petite que je ne suis. »

A 17 ans, Edith Södergran (1892-1923) a su qu’elle mourrait jeune. Elle a la tuberculose, comme son père décédé deux ans plus tôt. Le reste de sa vie sera entrecoupée de périodes de soins, convalescences et rémissions. Mais toujours elle lit, écrit, publie, rencontre d’autres poètes. Bien que la mort et la douleur traversent son œuvre, Edith Södergran a marqué la littérature scandinave avec sa … Continuer de lire Edith Södergran : « Il ne me sied pas de me faire plus petite que je ne suis. »