Mort du poète Claude-Michel Cluny

Le poète et directeur de la collection Orphée est décédé le 11 janvier 2015, à 84 ans.

claude_michel_cluny_deces source Actualitté

C’est un poète à l’oeuvre abondante (que je lirais un jour). Pour moi, il est un de ceux qui m’ont permis d’être une découvreuse de poésie. Ce frémissement quand je prend conscience d’autre chose, qui existe loin de moi mais prend forme et place dans mon esprit, oui, cette sensation là.

Pas seulement la joie d’apprendre quelque chose de neuf (même lorsque c’est déjà vieux de centaines d’années), mais ce frisson quand le corps reconnait le beau.

Ce n’est pas automatique pour un poète de s’intéresser autant à d’autres poètes, d’avoir cette passion encyclopédique pour la poésie et la faire découvrir avec la rigueur d’un bibliothécaire (si, si, il n’y a qu’à voir les codes couleurs langues/continents de la collection, la logique du catalogue). J’ai toujours pensé que la curiosité et l’intérêt d’un artiste pour d’autres artistes trahissait son humilité. J’ai l’impression que c’était le cas pour Claude-Michel Cluny.

Pour en savoir un peu plus sur l’homme, lire ce bel hommage par Jean-Yves Masson, qui l’a personnellement connu (ce qui change des articles nécrologiques factuels trouvés ça et ).