De la poésie des posologies

Je lis les posologies. Par curiosité, et, sachant que je m’apprête à ingérer le médicament dont je lis la terrifiante liste des effets indésirables, par masochisme aussi. Elles sont pleines de mots aux sonorités exotiques ; je ne peux qu’en apprécier la lecture. Si on y pense, la posologie est une forme d’écriture à contrainte, au même titre que l’oulipo ou le surréalisme. Voici son … Continuer de lire De la poésie des posologies

Comment j’ai mis la main sur 200 recueils de la collection Orphée

La collection Orphée, ce sont 221 recueils de poésie en format poche (c’est à dire pas cher du tout – entre 5 et 7€-, vu le trésor qu’on a entre les mains), tous bilingues (on pourrait croire que c’est la norme pour la poésie traduite ; hélas, non). La ligne éditoriale définie par Claude-Michel Cluny (lui-même poète) : représenter la poésie de tous pays, de toutes époques.

Continuer de lire « Comment j’ai mis la main sur 200 recueils de la collection Orphée »